La prière magique

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, vous devez vous asseoir tranquillement pour introduire en vous la paix, vous mettre en harmonie avec l’univers et vous lier au Créateur en Lui consacrant, par la prière et la méditation, cette journée qui commence. Voici un exercice à pratiquer chaque matin, avant de commencer votre journée : Vous levez votre bras droit, main tendue vers le haut, en projetant par la pensée votre main astrale jusqu’au Trône de Dieu et vous dites : «Mon Dieu, tout ce que je possède T’appartient. Sers-toi de moi pour le triomphe et la gloire de ton Royaume. J’accomplirai ta volonté. Que ton amour, ta sagesse, ta puissance se manifestent à travers moi ! » Il y a des jours où on ne peut pas prononcer cette formule de tout son cœur, car on sent intérieurement quelque chose qui ne veut pas céder. Il faut arriver à pouvoir dire sincèrement cette formule, non pas de temps en temps, mais chaque jour. Bienheureux celui qui peut dire : « Mon Dieu, je suis ton serviteur, dispose de moi selon ta volonté.» Omraam Mikhaël Aïvanhov Une Nouvelle Terre, Méthodes, Exercices, Formules, Prières - Vol.13

Méditations sur la joie - Alice Ann Bailey / Djwhal Khul


1. La joie de l'Ame rayonne dans ma vie et allège tous les fardeaux que peuvent porter ceux que je rencontre. La Joie du Seigneur est ma force et je développe de la force dans la joie pour les autres
(5-213/4).

2. Joie. Comme un oiseau dans son envolée, je vole vers le soleil. Je chante dans mon âme et tous ceux que je rencontre peuvent m'entendre (5-505).
 

3. "Dans les ténèbres de l'âme, prisonnier de la force, point de lumière est perçu. Puis surgit, tout autour de ce point, un champ du bleu le plus profond que l'âme illumine, soleil intérieur qui brille dans un éclatant champ de bleu. Les points de lumière deviennent de nombreuses lignes ou rayons de lumière ; ces lignes, alors, se mêlent et se fondent jusqu'à ce que la Voie éclairée apparaisse aux yeux de chaque pèlerin fatigué cheminant sur cette Voie. Il marche dans la lumière. Il est lui-même la lumière, la lumière sur la Voie. Il est la voie et toujours il marche"(5-535).
 

4. Que je puisse faire résonner le chant de l'âme, et que ses notes hautes et claires apportent la paix et la joie aux autres. Le mot que j'émets aujourd'hui est Joie (5-648).
 

5. Observez pendant quinze minutes un silence et un calme intérieurs parfaits ; ne vous laissez pas aller à un état de demi transe mais devenez activement conscient de ce centre intérieur de calme et de paix qui est la demeure de la joie et de la béatitude (5-662).
 

Source: Réfléchissez-y, Compilation Alice Bailey

L'affirmation de l'amour

L’affirmation de l’amour

Au centre de tout Amour, je demeure.
Depuis ce centre, moi, l’âme, je me
tourne vers l’extérieur.
Depuis ce centre, moi, celui qui sert,
je travaille.
Puisse l’Amour du soi divin se répandre
en mon cœur, à travers mon groupe,
et dans le monde entier.

Transformation en bien - formule requête

"Seigneur, quoi qu’il m’arrive, transforme-le en bienfait." ~ Peter Deunov
variante: "Seigneur, que tout ce qui me parvient, m'arrive, se transforme en Bien"

Prière pour les suicidés

Nous savons, ô mon Dieu, le sort réservé à ceux qui violent vos lois en abrégeant volontairement leurs jours… mais nous savons aussi que votre miséricorde est infinie : daignez l'étendre sur l'âme de………
Puissent nos prières et votre commisération adoucir l'amertume des souffrances qu'il endure pour n'avoir pas eu le courage d'attendre la fin de ses épreuves !
Bons Esprits dont la mission est d'assister les malheureux, prenez-le sous votre protection… Inspirez-lui le regret de sa faute, et que votre assistance lui donne la force de supporter avec plus de résignation les nouvelles épreuves qu'il aura à subir pour les réparer. Ecartez de lui les mauvais Esprits qui pourraient de nouveau le porter au mal et prolonger ses souffrances en lui faisant perdre le fruit de ses futures épreuves.Vous dont le malheur fait l'objet de nos prières, puisse notre commisération en adoucir l'amertume et faire naître en vous l'espérance d'un avenir meilleur ! Cet avenir est entre vos mains ; confiez-vous en la bonté de Dieu dont le sein est ouvert à tous les repentirs et ne reste fermé qu'aux cœurs endurcis. ~ Allan Kardec

Méditation de Pleine Lune - Maître Tibétain Djwhal Khul

La Pleine Lune est une période unique d'accès aux énergies spirituelles qui facilite l'établissement de relations plus étroites entre l'Humanité et la Hiérarchie. Tous les mois, les énergies répandues sont chargées des qualités propres à la constellation qui influence le mois en question. Influant chacune à leur tour sur l'humanité, elles mettent peu à peu en place dans la conscience des hommes les attributs divins. Et en qualité d'aspirant et de disciple, chacun d'entre nous s'efforce de canaliser l'influx spirituel dans le mental et dans le cœur des hommes afin de resserrer les liens qui unissent le règne humain au royaume de Dieu.
Le Sentier d'approche est accessible à tout individu, à tout groupe ainsi qu'à l'humanité tout entière, en tant qu'unité. A ce moment-là, les énergies avec lesquelles il est, en temps normal, difficile d'entrer en contact peuvent alors être saisies et utilisées, à condition toutefois de le faire au niveau du groupe. L'individu, le groupe et l'humanité s'en trouvent enrichis et vitalisés.
Note-clé
" Celui qui regarde la lumière et demeure dans son rayonnement est aveugle aux événements du monde des hommes. Il avance sur la voie lumineuse, vers le grand centre de l'absorption.
Mais celui qui ressent le désir ardent de prendre ce chemin, aimant tout de même son frère sur la route d'ombre, se retourne sur le socle de lumière et prend l'autre chemin. Il regarde vers l'ombre. C'est alors que les sept points de lumière qui sont en lui reflètent cette lumière et voilà que le visage de ceux qui sont sur le chemin de l'ombre reçoit cette lumière. Dès lors, le chemin n'est plus aussi sombre. Derrière les combattants, entre la lumière et l'ombre, brille la lumière de la Hiérarchie'".

MÉDITATION: LAISSER PÉNÉTRER LA LUMIÈRE

I. Fusion de groupe
Nous affirmons la fusion et l'intégration du groupe dans le centre du cœur du Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde, médiateur entre la Hiérarchie et l'Humanité :

« Je suis un avec mes frères de groupe et tout ce que j'ai, leur appartient. Puisse l'amour qui est dans mon âme se déverser sur eux. Puisse la force qui est en moi les élever et les aider. Puissent les pensées créées par mon âme les atteindre et les encourager. »

II. Alignement
Nous projetons une ligne d'énergie de lumière vers la Hiérarchie spirituelle de la planète, le cœur planétaire, le grand Ashram de Sanat Kumara et vers le Christ, qui se trouve au cœur de la Hiérarchie.
Étendons la ligne de lumière jusqu'à Shamballa, le centre où la volonté de Dieu est connue.

III. Intermède supérieur
Maintenons le mental contemplatif ouvert aux énergies extra planétaires affluant de Shamballa et radiant à travers la Hiérarchie. Utilisant l’imagination créatrice, visualisons les trois centres planétaires – Shamballa, la Hiérarchie et l’Humanité - venir graduellement en alignement et en interaction.

IV. Méditation
Réfléchissons sur la pensée-semence correspondant à la note-clé du signe du mois : (en fonction du signe)

V. Précipitation
En utilisant l'imagination créatrice, visualisons les énergies de Lumière, d'Amour et de Volonté du Bien qui se répandent sur toute la surface de la planète et qui sont ancrées sur la terre dans les centres préparés sur le plan physique, au moyen desquels le Plan peut se manifester.
Utilisons, pour ce faire, la progression sextuple de l'amour divin en suivant la précipitation d'énergie de Shamballa à la Hiérarchie, au Christ, au Nouveau Groupe des Serviteurs du Monde et aux hommes et femmes de bonne volonté partout dans le monde, jusqu'aux centres physiques de distribution.

VI. Intermède inférieur
Recentrons la conscience, en tant que groupe, dans la périphérie du Grand Ashram. Affirmons ensemble :
« Au centre de tout amour, je demeure. Depuis ce centre, moi, l'âme, je me tourne vers l'extérieur. Depuis ce centre, moi, celui qui sert, je travaille. Puisse l'amour du Soi divin se répandre en mon cœur, à travers mon groupe et dans le monde entier. »
Visualisons l’influx spirituel affluant, libéré depuis Shamballa à travers la Hiérarchie et pénétrant l’humanité par le canal préparé. Considérons comment ces énergies affluentes établissent le “ Chemin de Lumière ” pour l’Instructeur du Monde qui vient, le Christ.

VII. Distribution
Au moment où nous prononçons la Grande Invocation, visualisons le flux de Lumière, d'Amour et de Puissance qui nous parvient de la Hiérarchie spirituelle par l'intermédiaire des cinq centres planétaires - Londres, Darjeeling, New-York, Genève et Tokyo - et qui irradie la conscience de l'humanité tout entière.

LA GRANDE INVOCATION
Du point de Lumière dans la pensée de Dieu
Que la Lumière afflue dans la pensée des hommes
Que la Lumière descende sur la Terre,
Du point d'Amour dans le cœur de Dieu
Que l'Amour afflue dans le cœur des hommes
Puisse le Christ revenir sur Terre,
Du centre où la Volonté de Dieu est connue
Que le dessein guide le faible vouloir des hommes
Le dessein que les Maîtres connaissent et servent,
Du centre que nous appelons la race des hommes
Que le Plan d'Amour et de Lumière s'épanouisse
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal,
Que Lumière, Amour et Puissance
restaurent le Plan sur la Terre.
OM OM OM

Pour se lier à Dieu et développer les facultés spirituelles




Pour  se lier à Dieu et développer ses facultés spirituelles

" Il y a des années, quand j'étais encore un très jeune disciple auprès du Maître Peter Deunov, je lui avais posé cette question: ' Quel est le moyen le plus efficace de se lier à Dieu et de développer les facultés et les vertus spirituelles?' Il m'a répondu: 'Il faut penser à la lumière, se concentrer sur elle, imaginer que tout l'univers est plongé dans la lumière.' "
~Omraam Mikhaël Aïvanhov

Invocation de Lumière - Hermès Trismégiste

"Grande Lumière qui remplit le Cosmos, coule en abondance à travers l'homme. Transforme son corps en une torche vivante qui ne pourra jamais être éteinte parmi les hommes"~ Hermès Trismégiste


Affirmation de la Volonté.

“Au centre de la Volonté de Dieu, je demeure.
Rien ne détournera ma volonté de la Sienne.
J’accomplis cette Volonté par l’Amour.
Je me tourne vers le champ du service.
Moi, le Triangle Divin, j’accomplis cette Volonté
Dans le carré et je sers mes semblables.”

Aligner la volonté personnelle sur celle de Dieu permet de préparer le chemin qui conduit au discipulat et à l’initiation, ce qui signifie une ouverture nouvelle de conscience tournée vers le champ de service, ainsi que d’irradier dans la vie quotidienne la volonté divine en travaillant avec amour. Source Lucis Trust

La Prière selon l'Agni Yoga.

A travers les enseignements de l'Agni-Yoga, Yoga de Synthèse,  sont donnés  des principes de la prière pour notre Temps :

  •     La prière est la réalisation de l'éternité. Dans la prière, il y a de la beauté, de l'amour, de l'audace, du courage, de l'abnégation, de la fermeté, de l'aspiration. Mais si, dans la prière, sont inclus la superstition, la peur et le doute, alors une telle invocation est apparentée aux temps du fétichisme.
      Comment alors devrait-on prier ? On peut passer des heures en aspiration, mais peut-être y  a-t-il   une prière rapide comme l'éclair. Alors, instantanément, sans parole, l'homme se place en continuité avec toute la chaîne dans l'Infini. Résolu à s'unir avec l'Infini, l'homme respire des émanations de l'éther et, sans répétitions mécaniques, établit le meilleur circuit pour le courant. Ainsi, en silence, sans perdre de temps, on peut recevoir un courant régénérant.
   Seule une spiritualité développée peut élever la conscience humaine en un seul inspir. Mais Nous   devons répéter ce qui concerne la prière, car les gens chercheront à s'informer.
  • Les conjurations sont inutiles, les supplications sont inutiles, la poussière de l'humilité est inutile,    les  menaces sont inutiles, car seuls nous nous transportons vers les mondes lointains, vers les trésors  de possibilités et de connaissance. Nous sentons qu'ils nous sont prédestinés, et nous les approchons audacieusement.
  Ainsi, comprenez l'Engagement : "Ne priez pas autrement qu'en esprit !"(Lettres du Jardin de Morya II, 307)
 
  • "Les conjurations et les formules aident, certes, à saisir le rythme. Mais la loi de l'évolution prévoit un contact direct entre la conscience humaine et la conscience cosmique. Au lieu du
    rythme des conjurations il faut pénétrer le noyau flamboyant de l'esprit et relier silencieusement le feu de l'esprit au feu de l'espace."
    Agni Yoga, p. 219
  • Tous les Enseignements préconisent la prière avant le sommeil dans le but de renforcer le lien   bienfaisant.(Coeur, 92)
  •   Un mantram et toutes les prières soutiennent le rythme extérieur et servent aussi à s'unir avec le Monde Suprême...Les superbes hymnes des Rig Védas ont disparu parce qu'ils ne parlaient plus au coeur. (Coeur, 402)
  •   La prière est l'expression de la meilleure pensée. (Monde de Feu III, 495)
  •   L'homme fruste prie avant tout pour lui-même, tandis que le sage anachorète prie pour le bien du monde.(Coeur, 554)
  •   Que le coeur s'habitue à converser avec l'Instructeur. Comme les anciens sages, que le coeur connaisse la communion avec le Seigneur pour que rien de médiocre ne puisse faire irruption lors de l'échange du coeur avec le Très Haut. (Coeur, 254)

Je suis l'Amour-Sagesse. Je suis la Vie - méditation.

"Je suis l'union entre le ciel et la terre, entre le père céleste et la mère terrestre.
Mon corps est le temple où se célèbre l'amour du Yin et du Yang. Je suis l'harmonie de l'amour-sagesse, je suis l'énergie de l'amour manifesté dans mon corps. Je célèbre chaque jour cette Union sacrée dans le parfait accomplissement de ce fût créé et de la Grande Manifestation. Je rends grâce aux merveilleuses énergies de l'Univers de célébrer chaque jour en mon corps cette merveilleuse Union Céleste. Je SUIS l'Amour Je SUIS la Vie " Source inconnue

Comment et pourquoi se re-lier en conscience au Divin, au Centre, plusieurs fois par jour.

Il est important de se relier plusieurs fois par jour au Divin , au Centre en Soi, au Point Central.
Méditer le matin est bien car cela aura un impact sur l'ensemble de la journée et ensuite au long de la journée utiliser la formule, les mots qui nous vont bien, se re-lier silencieusement, intérieurement au Divin en pleine conscience. Ce peut être toutes les heures "Gloire à Toi Mon Père Eternel", ou "Je T'aime, Seigneur"etc..., ce peut être aussi une formule que vous avez crée, l'essentiel étant un rappel de temps en temps pour revenir au Centre et que ce rappel ne soit pas énoncé mécaniquement sans y penser.
Dieu étant connu de toutes les créatures, c'est Lui qu'il importe d'invoquer.Sa présence seule permet de ramener l'ordre et l'harmonie, de résoudre des problèmes que l'intellect ne peut résoudre à lui tout seul.C'est l'intuition, c'est-à-dire la connaissance directe, à laquelle on fait appel en se référant au Point le plus élevé en Soi et en dehors de Soi (Dieu Immanent et Dieu Transcendant).
A noter  qu'il n'est pas nécessaire de fixer son attention sur tel ou tel centre du corps.

Se relier au Divin plusieurs fois par jour

Mantra-Affirmation du Disciple.

L'Affirmation du Disciple

Je suis une étincelle dans une grande lumière.
Je suis un filet d'énergie aimante dans le fleuve de l'amour divin. 
Je suis, centrée dans l'ardente volonté de Dieu, Une étincelle de la flamme du sacrifice.
Et ainsi je demeure.
 
Je suis une voie de réalisation pour les hommes. 
Je suis une source de force qui les soutient. 
Je suis un rayon de lumière éclairant leur chemin.
Et ainsi je demeure.
 
Et, demeurant ainsi, je reviens
Et foule le sentier des hommes
Et je connais les voies de Dieu. 
Et ainsi je demeure.
 ---------------------------------- 
Cette affirmation «et ainsi je demeure» est la proclamation d'un but. Il y en a peu maintenant qui demeurent dans l'état mentionné. Les Maîtres de la Hiérarchie demeurent ainsi, et nous tous, si nous le décidons, pouvons demeurer un jour ainsi. Entre-temps nous avons tous le droit de l'utiliser en tant qu'affirmation de notre but. Son usage correct ouvre la porte par laquelle nous pourrons parvenir, plus rapidement que prévu, à certains résultats. Son usage correct nécessite un bon degré d'humilité. Son appel inspiré nous donne des ailes et confère le pouvoir magique de Mercure. Le fait de la garder en conscience nous donne l'assurance joyeuse de notre but en tant que disciple mondial et nous donne de l'élan. La première partie est la proclamation de notre âme. La seconde partie définit le programme de tout serviteur mondial. La troisième partie indique de manière éloquente le fait d'être dans le monde mais pas de ce monde, en témoignant du savoir combiné de l'âme et de la personnalité. Elle nous rappelle que la personnalité ne doit pas être écrasée mais utilisée. A la quatrième initiation, la personnalité se donne complètement à l'âme sans aucune réserve. Ceux qui sont prêts à l'assumer peuvent à juste titre employer ce mantra de premier rayon. Et ainsi je demeure.
 Source Lucis Trust, Alice Bailey, médiatrice du Maître Djwal Khul

Je vous salue, Marie.

Je vous salue, Marie, pleine de grâce, 
Le Seigneur est avec vous,
vous êtes bénie entre toutes les femmes,
Et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
sainte Marie, Mère de Dieu
Priez pour nous, fils et filles de Dieu,
Maintenant et à l'heure notre victoire
Sur le péché, la maladie et la mort.


                                             Prière retransmise par Elizabeth Clare Prophet.

 "Pauvres pécheurs" a été remplacé par "fils et filles de Dieu" et "maintenant et à l'heure de notre mort" ont été remplacés par "maintenant et à l'heure de notre victoire sur le péché, la maladie et la mort." Cette version correspond aux exigences de notre Temps. Nous n'offrons pas notre adoration à une image, nous saluons le rayon Mère, donnons notre dévotion au principe Mère du Divin, universel et reconnu par toutes les cultures et religions.



Invocation pour la paix.


Que toutes les nations du monde s'unissent
Dans la volonté du DESARMEMENT général;
Que le Bien Commun voulu par tous les
Peuples de la Terre triomphe de toute entrave
Que les justes décisions soient prises
Et appliquées dans le Monde entier;
Au nom de la Volonté-de-bien qui gouverne
Tout être de bon sens, sur la Terre et ailleurs !

Source : La Voix du Feu - Salvin


Le Gayatri.

Le Gayatri
O Toi qui soutiens l'univers 
De qui toutes choses procèdent, 
Vers qui tout s'en retourne, 
Dévoile-nous la face du vrai Soleil Spirituel Caché par un disque de Lumière dorée 
Afin de connaître la Vérité Et accomplir tout notre devoir 
Alors que nous cheminons vers Tes pieds sacrés.


Le Gayatri est un des mantras les plus puissants de l'humanité.Nous établissons une relation consciente avec Dieu,le créateur Transcendant de tout l'univers. nous sommes à la recherche de la connaissance.Tous les peuples et disciples du monde ont intérêt à l'utiliser pour devenir force de rédemption à l'aube de l'Ere du Verseau, où le mental de l'homme déploie son potentiel. 
 Synthèse Source Lucis Trust.


Le Gayatri Mantra
Le Gayatri Mantra

Prière du Guérisseur.

La Prière du Guérisseur. 

Sauveur de tous, tu m'as appelé pour veiller sur la vie et la santé de tes créations. 
Puisse l'Amour en tout temps me guider. 
Que ni l'avarice, ni soif d'argent, de gloire ou de réputation ne faussent mon cœur car les ennemis de la vérité et de l'Amour pourraient aisément me tromper et me rendre oublieux de mon but: faire du bien à tes enfants.
 Puis-je ne jamais voir dans le patient autre chose qu'une créature qui souffre.
 Donne-moi la force, le temps et l'occasion de corriger sans cesse ce que j'ai acquis et d'en élargir constamment le domaine.
 La connaissance est sans fin et je peux aujourd'hui découvrir mes erreurs d'hier et demain obtenir une clarté nouvelle sur ce dont je me crois fermement assuré. 
Donne-moi la Lumière. Éclaire-moi dans l'obscurité d'autrui pour qu'obligé de pénétrer dans le secret des corps et des âmes, je ne me trompe pas de route et ne blesse rien en passant. 
Donne-moi l'Amour pour que chargé de ma propre peine et sans refuge souvent pour moi-même, je trouve toujours en moi une douceur, un abri, une force pour le désespéré qui m'attend.
Donne-moi la Grâce, pour qu'en mon plus mauvais moment dans mon incertitude, ma faiblesse d'homme, mon trouble, je reste toujours assez sage, assez bon, assez pur, digne de la douceur sacrée dont la foi s'est donnée à moi. 
Donne-moi la force, O mon Dieu pour que le poids de tous ne vienne pas trop m'accabler, pour que la détresse que je porte n'atteigne pas la joie, pour que la blessure que je panse ne me fasse pas de mal.
 Maimonide (Médecin juif du douzième siècle)


Méditation - Prologue de Saint Jean.

Au commencement était le Verbe,
et le Verbe était Dieu.
Il était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par Lui,
et rien de ce qui a été n'a été fait sans Lui,
En Lui était la vie,
et la lumière luit dans les ténèbres,
et les ténèbres ne l'ont point reçue.
 --------------------------------------------------------------
 L'initié Max Heindel nous dit:
« Le sujet de la concentration peut être tout idéal élevé mais devrait, de préférence, être de nature à sortir l'aspirant des choses ordinaires tombant sous les sens, et au-delà du temps et de l'espace; et il n'existe pas de meilleur sujet que les cinq premiers versets de l'Evangile de Jean. Les méditer phrase par phrase, chaque matin, donnera, avec le temps, à l'aspirant une merveilleuse compréhension intérieure du commencement de notre univers et de la méthode de création, compréhension bien au-delà de l'étude de n'importe quel livre.
Au bout d'un certain temps, lorsque l'aspirant a appris à maintenir sans relâche devant lui, pendant cinq
minutes environ, l'idée sur laquelle il concentre sa pensée, il peut essayer de l'abandonner subitement et laisser un vide. Qu'il ne pense absolument à rien, qu'il attende simplement de voir si quelque chose entre dans ce vide. A un moment donné, les vues et les scènes du Monde du Désir rempliront l'espace vide. Lorsque l'aspirant s'y sera accoutumé, il pourra demander que telle ou telle chose vienne devant lui. Elle viendra et il pourra alors l'étudier.
Le point principal, cependant, est qu'en suivant les instructions qui précèdent l'aspirant se purifie lui-même; son aura commence à briller et attirera sûrement l'attention d'un instructeur qui chargera quelqu'un de donner l'aide nécessaire pour qu'un nouveau pas dans le progrès puisse être accompli. Même si des mois ou des années se passent sans apporter de résultats visibles, soyez assurés qu'aucun effort n'est tenté en vain; les Grands Instructeurs voient et apprécient nos efforts. » 

Sur la prière - Alice Bailey.

"L’attitude de l’étudiant de l’occultisme qui a rejeté avec dégoût toutes les anciennes
pratiques religieuses, qui croit n’avoir plus besoin de prier, ou être arrivé à une phase plus
avancée, celle de la méditation, cette attitude est erronée.La position vraie c’est d’utiliser les
deux méthodes, à volonté et selon les besoins "
(Etat de Disciple dans le Nouvel Age, volume 2, page 181, Alice Bailey)



Pleine Lune du Bélier - Méditation.

Chaque commencement de cycle est d'une importance majeure pour l'être conscient et libre qui a décidé une fois pour toutes de s'assurer la maîtrise de sa vie et des circonstances.

Parce que, tout acte réalisé au tout commencement imprime son sceau de façon indélébile dans la substance –conscience et la programme véritablement pour tout le long du cycle qui s'annonce. Disons que ce que nous faisons au réveil, par exemple, donne le ton, la qualité vibratoire pour la journée.
Par exemple, si nous méditons une heure dans l'état de concentration au Plan, à la vie de l'âme, les onze heures qui suivent seront vécues dans le courant vibratoire imprimé pour un cycle de douze heures dans la substance de nos corps.
C'est pourquoi, lorsque nous entendons dire, parfois : "La méditation ne suffit pas, il faut le vécu", nous sommes attristés parce que nous voyons que ceux qui prononcent ces paroles n'ont pas encore compris ce qu'est la méditation. Si, dans notre conscience, nous faisons une distinction dès le départ, entre la méditation et le vécu, il est évident que nous ne vivons pas la méditation mais que nous la rêvons.
Nous affirmons encore une fois que l'Acte le plus important que nous puissions accomplir en une journée est la méditation au réveil. Parce que la méditation est le sceau du commencement, parce qu'elle engendre les causes de tout ce qui va se dérouler dans le monde manifesté des effets quotidiens. Alors, aujourd'hui qui est une journée de commencement sous l'impulsion du Bélier, nous allons encore parler de la méditation en souhaitant que les douze jours qui suivent cet instant soient bien médités, donc, bien vécus ; et, si ces douze jours qui viennent sont réussis en tant qu'acte de l'âme, nous pouvons espérer que les douze mois qui viennent seront également réussis en matière d'accomplissement.
 La méditation est la clé centrale de la vie, pour l'univers, et donc, pour l'homme lequel n'est certainement pas en dehors de l'univers !
Oui, Dieu médite.
Oui l'univers existe parce que Dieu médite et parce qu'il ne fait que cela.
Si Dieu cessait un seul instant de méditer, l'univers se dissoudrait, se réduirait en fumée.
L'homme est fait à l'image de Dieu. C'est un postulat, certes. Mais la méditation est justement là pour nous inviter à vérifier par nous-mêmes, dans une expérience vécue et quotidienne, la réalité de ce genre de postulat. Tout ce qui existe, dans le Macrocosme et dans le microcosme, commence dans la PENSEE. La pensée qui veut formuler, mettre en forme visible et tangible, audible et sensible, la vision intérieure du Penseur. De celui qui veut créer.
Si nous voulons créer une forme de vie juste, nous avons à penser juste.   Et, qu'est-ce que penser juste ?
Penser juste, c'est penser en conformité avec les grandes Lois créatrices issues de la Pensée de Dieu, le Penseur unique dont la pensée unique maintient à l'existence l'univers manifesté.
Et, comment connaître les Lois de la pensée créatrice juste ?
En étudiant et en méditant les livres de ceux qui sont passés Maîtres de la pensée juste, et donc, de l'acte juste, l'un ne pouvant se concevoir sans l'autre.
Méditer, c'est faire sien ce que l'on étudie et médite ; c'est l'intégrer et le vivre ; tout de suite, maintenant, sans hésitation, dès l'instant où nous en reconnaissons le bien-fondé.
 L'injonction du Maître Tibétain, dans Psychologie ésotérique, vol 2 p. 286, trouve bien ici sa place :

"(…) Je me demande si les étudiants se rendent compte combien les idéaux que je m'efforce de soumettre à leur attention pourraient illuminer leur existence, s'ils les soumettaient à la "couvée de leur conscience" pendant un mois. Cet aspect de la conscience correspond, dans le corps de l'âme, à l'aspect mère, aspect "couvrant", surveillant et finalement, donnant naissance à l'aspect christique. Des existences sont changées essentiellement par la réflexion ; des qualités sont développées par la pensée consciente et dirigée ; des caractéristiques s'épanouissent par le processus de l'examen "en couvée". J'attire votre attention sur tout cela.''

Eh oui, dans ce seul paragraphe, nous avons la clé du pourquoi de toutes nos méditations ! L'urgence, donc, c'est maintenant ! La Hiérarchie des méditants qui participent pleinement, de tout leur souffle, de tout leur coeur, de toute leur âme, au Plan créateur de Dieu, ne connaît pas le mot : "plus tard''. L'appel résonne, maintenant ! Et chacun, digne de porter le nom d'humain, qui se distingue de la nature parce qu'il est doté du pouvoir de penser, donc, de créer, répond : "présent !'' Dès maintenant, sans perdre un instant, nous voulons utiliser notre talent divin au maximum,pour participer au maximum à l'acte de re-construction du monde ; chacun à sa place et à sa mesure. Un rêve cela, ou de la mathématique ? Un rêve, ou la volonté consacrée et aimante vouée immédiatement à l'Acte ? Et, lorsque nous mettons en lumière les grands rythmes cosmiques de la Pensée de Dieu, en parlant du rythme de vie des grandes entités que sont les étoiles et les constellations, c'est toujours pour mieux situer l'homme dans ce grand Tout dont il est membre actif. Comment pourrait-il appliquer les Lois à sa propre vie, s'il n'apprend pas à les voir à l'oeuvre dans le Tout et en lui ?
Observons : Dieu, ou, si nous préférons, Le Logos, Le Verbe qui soutient notre système solaire et tout ce qui l'habite, médite ainsi : ( et qu'il nous pardonne d'essayer en quelques mots limités de traduire Son Acte et sa Haute Pensée ! )
Notre Logos voit, connaît le Dessein du Penseur Unique qui engendre les sphères, à l'infini.
Il voit, il connaît, il médite, à l'unisson du Grand Penseur. C'est à dire qu'il fait sienne, dans un éternel présent, la Pensée originelle pour lui donner forme vivante et active dans sa propre sphère de responsabilité.
Son souffle participe du souffle unique, exactement comme le circuit électrique de cette maison participe de l'électricité de la Centrale à des kilomètres plus loin.
Par son souffle rythmé, il porte la Pensée conforme à la Vision dans le sein de la substance mère, jusqu'aux profondeurs.
Et cet acte d'amour parfait sera rendu effectivement parfait sur notre Terre, si l'Humain accomplit enfin son rôle de participant à part entière, car l'Humain est le porteur du Souffle et de la Pensée de Dieu pour les règnes subhumains. Par sa pensée, par son souffle, et donc, par son acte, l'Homme est appelé maintenant et toujours à manifester la Haute Vision sur la Terre, jusque dans la plus petite sphère individuelle. La pensée rythmée du Logos, animée par le souffle, guidée par Son Regard, se pose tour à tour sur tel ou tel centre, tel ou tel foyer de substance vivante de son corps céleste, pour le vitaliser cycliquement. Aujourd'hui, c'est le Bélier, la grande vie du Bélier qui est tout particulièrement vitalisée et inspirée. Et le Bélier, en nous, c'est la tête. Le commencement, la direction, la gestion, c'est ici. Alors, si nous décidons aujourd'hui de toujours commencer chaque cycle de chaque jour par la formulation vivante de pensées justes et conformes au Plan, le grand pas sera fait. Le pas de ceux qui assument pleinement leur responsabilité d'êtres humains. Et, laissons le dernier mot à l'un des Maîtres de la juste pensée, le Maître Morya qui dit, dans Ere Nouvelle Communauté, p. 24 :
 "(…) La pensée pure, saturée de beauté, montre le chemin vers la vérité. Dans les Enseignements, les interdictions et les prescriptions de renoncement furent données par condescendance à une conscience limitée. Mais une conscience élargie libère l'homme de bien des entraves et assure le progrès. Des vies enrichies permettent de partir librement et généreusement afin de revenir en vainqueurs. Celui qui procède avec une conscience de la beauté ne peut être troublé."
*** 
"J'avance et je régis depuis le plan mental."
                    Source : Salvin "Approche mentale de la hiérarchie spirituelle"                                     www.sagesse-meditation.net      (copyright) www.lucistrust.org

 

Pleine Lune du Taureau - Wesak - Méditation.

"(…) C'est Lui encore qui possède l'autorité spirituelle sur les Adeptes initiés du monde
entier. C'est, comme nous l'avons dit, le Sans –Nom qui a tant de noms et dont pourtant les
noms et la nature sont inconnus. C'est l'initiateur appelé : "Grand Sacrifice ". Car, siégeant
au seuil de la Lumière, il la regarde à partir du Cercle d'Obscurité qu'il ne veut pas
traverser ; il ne quittera pas non plus son poste avant le dernier jour de ce cycle de Vie.
Pourquoi le Veilleur Silencieux reste-t-il au poste qu'il a lui même choisi ? Pourquoi siège-t-il
près de la fontaine de Sagesse primordiale, dont il ne boit plus, car il n'a plus rien à
apprendre qu'il ne sache déjà, rien sur Terre et rien dans le Ciel ? Car les pèlerins solitaires,
aux pieds douloureux, dans leur voyage de retour, ne sont jamais sûrs jusqu’au dernier
moment de ne pas s'égarer dans ce désert sans limite d'illusion et de matière que l'on appelle
la vie terrestre. Car il serait heureux d'indiquer le chemin de cette région de liberté et de
lumière dont il s'est volontairement exilé à tout prisonnier qui a réussi à se libérer des liens
de la chair et de l'illusion. Car, en un mot, il s'est sacrifié pour le salut de l'Humanité,
quoique seul un petit nombre d'élus puissent profiter du Grand sacrifice. "
                     ( Doctrine Secrète, I, 229 )

Lorsque nous prenons dans notre coeur et notre conscience attentive ces paroles que le
Tibétain rappelle dans son « Traité sur le Feu Cosmique, p. 354 » , nous pouvons à condition
d'être pleinement à l'écoute, réaliser immédiatement une authentique expérience de contact
direct et profond avec le Veilleur Silencieux, en nous.
Car, en chacun de nous, en chaque être humain, il existe ce lieu secret et calme où habite le
Grand Sacrifice, l'étincelle divine en nous, le fragment du Père Eternel, l'immuable Atman, la
flamme monadique.
Oui, peu importe le nom qu'on lui donne.
 L'important, c'est de le contacter consciemment dans une réelle perception cérébrale physique,
de façon incontestable et irréversible qui peut faire qu'à partir de cet instant étonnant, plus
rien, en nous, ne peut plus être comme avant. C'est cela l'initiation.
C'est cela que rend particulièrement possible, chaque année, la grande fête du Wesak, pour
tous les groupes d'aspirants humains, pour "les pèlerins aux pieds douloureux".
Le pouvoir et la vie de la constellation du Taureau sont une expression directe du Grand Etre
de Volonté aimante qui se tient au centre de toute vie, cosmique, planétaire, humaine et
subhumaine.
Ce pouvoir et cette qualité jaillissent comme source abondante, sans aucune limitation, du
Grand Esprit devant le Trône que l'on appelle encore Seigneur du Quatrième Rayon, Maître
de la constellation du Taureau.
Il est le Grand Sacrifice par excellence, placé au carrefour de rencontre des grandes énergies
de vie, des grandes Hiérarchies. Il est le Maître de l'Humanité qui ne vit que par son Souffle
mais qui pourtant l'ignore dans une trop grande part encore.
Il touche, stimule, vitalise notre conscience par de grands symboles vivants et puissants qu 'Il
alimente en permanence. Symboles pétris de feu, téraphims initiatiques dont nous entendons
en nous la résonance, dès que nous sommes prêts.
Ici, nous voyons encore "La Croix Rose et l'Oiseau Doré "palpiter de vie ardente, en nous et
autour de nous. Dans la Terre, hors la Terre remplissant les mondes et les sphères de
substances lumineuse vivante, rédemptrice, parce que faite du feu du Grand Sacrifice.
Ce symbole ardent est l'Appel à l'humanité. Il est l'indicateur de la destinée spirituelle de
l'Homme, l'ouvreur du chemin.
Il faut le faire sien. Il faut l'habiter et qu'il nous habite et qu'il sorte de nous à chaque
battement de notre coeur, comme un souffle de Paix et de guérison qui s'en va toucher les
coeurs et les consciences.
Telle est l'oeuvre silencieuse, inconnue, invisible, de l'initié ….
Comment avancer vers cette réalisation étonnante, qu'au temps de la Doctrine Secrète, écrite
par H.P. Blavatsky, on disait réservée à un tout petit nombre d'élus ?
Dieu merci, depuis ce temps là, plusieurs générations ont passé. Le "petit nombre'' a grandi
chaque jour. Chacun est appelé. La seule chose à faire c'est de répondre "Présent ! "
Les élus ne sont pas un petit nombre arbitraire, sélectionné. Ceux qui ne sont pas "élus''
s'éloignent de la réalisation parce qu'ils le veulent bien.
Quelle est donc la condition à remplir pour avoir des chances de faire partie du nombre des
participants au joyeux Grand Sacrifice ?
En vérité, elle se tient dans la capacité d'écoute. Et cela vient du coeur et du coeur seulement.
C'est le coeur qui relie la flamme de vie en l'homme à sa Source primordiale. C'est le coeur qui
relie entre elles toutes les petites flammes humaines.
Et le coeur se reconnaît à la capacité d'écoute. Parce que celui qui écoute ouvre naturellement
tout grand son coeur. Il "prend'' l'autre, en lui, dans son coeur. Il entend, il comprend, il
apprend.
On reconnaît l'aspirant qui est destiné à aller tout droit à la Source de Vie et de Sagesse, à son
attitude d'écoute.
On reconnaît hélas aussi ceux qui délibérément se barrent la route, à leur attitude également :
ils vont voir ceux qui sont censés en savoir un peu plus qu'eux et ne savent qu'interrompre,
dire : "Je sais ", démontrant par-là même qu'ils ne savent rien du tout.
 Parce que le savoir vient justement de la capacité d'écoute.
 C'est avoir l'esprit libre de tout préjugé, de toute connaissance intellectuelle accumulée dans
les tiroirs bien classés et étiquetés de la mémoire. C'est être si libre et si neuf, d'instant en
instant, que le coeur, par son sentir sensible entend avec précision la demande et touche
simultanément le grand réservoir de Sagesse universelle qui donne la réponse juste. Cela, c'est
Le Savoir.
Il n'y a aucun savoir dans la tête de l'homme. Le Savoir appartient à la Sagesse éternelle. Et la
seule possibilité qu'à l'homme de savoir quelque chose, c'est d'être constamment à l'écoute. Le
coeur libre et consacré au Bien de tous. Alors, la Sagesse divine emplit la tête de ce qu'il faut
savoir, de ce qui est juste et bon, chaque fois que cela est nécessaire.
C'est "la connaissance directe'' et c'est l'apanage de l'initié.
C'est à la portée de chacun.
Il suffit d'opter, de choisir.
De se débarrasser une fois pour toutes de la gangue d'égocentrisme et de vanité de ceux qui
disent "je sais"et se heurtent aux murs épais de leur bulle.
Ecouter.
Ecoutons ensemble battre le coeur de l'Oiseau Doré qui transmet au centre de la Croix Rose de
l'humanité incarnée le feu de Dieu. Le pouvoir du Verbe créateur et rédempteur.
 Entendons l'ordre qui dit d'ouvrir les bras, de se tenir debout, de faire silence, pour que la
Rose du centre ouvre ses pétales radiants.
L'enseignement commence maintenant, et, maintenant, c'est toujours.
A chaque heure du jour, il nous vient l'occasion de l'écoute du coeur. A chaque heure du jour il
nous vient l'occasion d'apprendre et le pouvoir de donner.
Un jour, c'est la parole, un jour, c'est le silence ; un jour, on reçoit le mépris, un jour, c'est
l'injustice, voire la cruauté.
Un jour, c'est la louange, le lendemain le blâme.
Aujourd'hui, on vous aime et demain on vous hait.
Mais celui qui vit au coeur de la Croix Rose et respire dans le grand Sacrifice, devient
invulnérable, ancré bien au-delà de tous ces phénomènes changeants du transitoire.
La louange ou le blâme le traversent sans le marquer.
Mais lui, son souffle empli de Dieu, touche toujours son but. Même dans le secret ,surtout
dans le secret.
Là est la voie initiatique.
Le chemin du Grand Service auquel nous invite la fête du Wesak qui donne à l'homme le
pouvoir magistral de se transformer totalement et, de l'être de désir égoïste qu'il a été, de
devenir l'être traversé par le feu de la Volonté divine.
Un transmetteur de Vie, un porteur de Joie, un diffuseur de Paix et, sans aucun doute, un
authentique Sage, pour le Bien de tous.

***

"Je vois et quand l'oeil est ouvert tout est illuminé."



Source: Salvin "Approche mentale de la hiérarchie spirituelle"
 www.sagesse-meditation.net(copyright) www.lucistrust.org



Pleine des Gémeaux - Méditation.

Journée mondiale de l'Invocation.


Aujourd'hui, nous fêtons la journée mondiale de l'Invocation.
Pour faire le tour complet de tout ce que cette journée implique il faudrait écrire tout un livre.
Ou bien, il suffirait de se rapporter à tous les livres d'Alice Bailey et relever les nombreuses
explications éparses qui sont données à ce sujet !
Nous devrions, pour bien faire, observer ce que cette journée signifie par rapport à la pleine
lune des gémeaux et par rapport au Christ, en tant que médiateur entre Shamballa, lieu où la
volonté de Dieu le Père est connue et l'Humanité, lieu où l'activité de Dieu la Mère doit être
justement ordonnée.
Chaque mois de chaque année nous offre l'opportunité de traiter un des divers aspects de tout
ce qui pourrait être dit sur un thème mensuel.
En ce cycle particulier, unique, qui ne se renouvellera plus, et qui, dans l'échelle du temps
s'appelle "aujourd'hui", saisissons la porte de cette pleine lune des Gémeaux ; ou plutôt,
permettons que le Christ, en nous, Humanité, ouvre grande cette porte, maintenant et pour
toujours, au flot vivifiant, régénérant, de la volonté du Père.
Laissons la Synthèse qui est feu de vie, émerger en notre conscience, en réponse à notre quête,
pour nous révéler tout ce que peut nous offrir cette petite tranche de temps, si riche de
possibilités, et qui s'appelle : Journée mondiale de l'Invocation.
Pour Savoir, il faut chercher. Pour chercher il faut être en état de question, en état de
demande, en état d ‘invocation. Et, point important, il faut formuler la demande, l'exprimer,
la faire sortir de nous avec des mots justes et vibrants que seul le coeur sait inspirer .
Beaucoup d'aspirants croient sincèrement que "le ciel'', ou "les autres'' vont deviner leur
demande. Ils se tiennent là, dans un mutisme douloureux et angoissé, "attendant'' en vain, bien
sûr, une réponse qui ne viendra pas, ni du ciel ni des autres. Il ne peut exister de réponse tant
qu'ils ne se montrent pas actifs et positifs, dans l'expression d'une invocation précise et
nettement énoncée.
De même qu'un éducateur qui veut le bien d'un enfant lui dit : "demande comme il faut'', il
nous est dit, à nous aussi : "demandez comme il faut ". Si nous n'avons pas de réponse, ni du
ciel, ni des autres, nous ne devons nous en prendre qu'à nous mêmes : il y a un défaut dans la
demande. Ou bien nous l'avons mal ou pas formulée, exigeant curieusement d'être devinés et
exaucés, comme si le ciel ou les autres avaient le devoir d'être à notre écoute permanente ; ou
bien notre demande n'était pas juste !
Trois conditions sont donc essentielles et suffisante pour que l'homme obtienne réponse du
divin ou de ses frères en Dieu :
- être en état d'invocation ;
- formuler l'invocation ;
- l'invocation doit être juste.
N'hésitons pas à insister sur ce point capital, afin que cette triple nécessité nous habite et nous
rende efficaces.
Pour que cette journée devienne un vase d'espace-temps rempli de la réponse du Très-Haut, il
faut qu'elle soit une invocation parfaite, un appel modulé, mesuré, une demande si juste et si
bonne, si intelligente et aimante, qu'elle entraîne irrésistiblement La Réponse.
L'humanité dans l'enfance, depuis qu'elle existe, crie, implore, demande, quémande. Comme
un enfant mal élevé, irrité, capricieux, elle "veut''. N'importe quoi, n'importe quand et surtout,
tout ce qui peut satisfaire des appétits égoïstes, terre-à-terre, associés à l'éphémère.
Une fois cette petite faim animale assouvie, elle a encore faim, encore plus faim, car la faim
de l'éphémère brûle, consume, mais ne remplit pas de vraie vie. Alors l'humanité souffre,
l'humanité crie, l'humanité se bat, car elle a toujours faim.
Cependant, l'humanité présente toute une Hiérarchie de ces cellules évoluantes que sont les
hommes.
Au sommet de cette Hiérarchie, une cellule a atteint la perfection, il y a deux mille ans, nous
dit l'Histoire du Temps.
Cette cellule eut nom de Christ.
Sa demande fut parfaite. Simple. Puissante et clairement formulée : "Père que Ta volonté soit
faite, non la mienne".
L'exemple était donné. Par sa vie, l'Homme-Christ chercha à démontrer que la Volonté du
Père est bonne, aimante, miséricordieuse, curative, apportant plénitude et vie.
Quelques humains entendirent vraiment et comprirent ; et, eux aussi, ils demandèrent à la
façon du Christ : "Que ta volonté soit faite"…
Mais l'ensemble de l'humanité est une masse si énorme, avec des besoins si criants, si
violents, qu'elle a continué à s'entre-tuer pour les satisfaire.
Alors, le Christ, Chef de cette Humanité, ayant voulu, par Amour, assumer toute
responsabilité devant le Père, décida, en 1945 de donner une Invocation plus complète, une
manière de "demander'' encore plus élaborée, faisant appel de façon plus précise aux trois
aspects de la Volonté du Père, toujours présents et prêts à répondre.
Cette demande modèle est la Grande Invocation.
Elle procède de l'Eternel, et, de ce fait, ne peut être modifiée.
Depuis 1945, périodiquement, quelques aspirants, ici ou là, n'ayant pas encore sans doute le
sens des proportions ni la sensibilité de l'âme qui donne la vraie mesure des choses et des
êtres, ont voulu modifier la Grande Invocation, la trouvant "dépassée''…
Ces personnes n'ont certes pas vu, compris, senti, que la Grande Invocation est le Souffle même
de l'Eternel, transmis par le Fils Eternel, pour que la Mère Eternelle, dont la substance
est dans les douleurs de perpétuels enfantements, puisse enfin accoucher d'un monde vrai,
juste et bon.
Nous nous garderons bien de les condamner pour ces tentatives inspirées peut-être par une
certaine sincérité de chercheur. Mais la sincérité ne suffit pas, nous le voyons bien.
Elle est indispensable, mais il faut lui ajouter la Sagesse.
Avant donc de vouloir toucher et modifier les oeuvres des Grands, il faut sans doute devenir
grand soi-même.
En attendant, pour nous entraîner, rien ne nous empêche de créer nous-mêmes, de donner les
fruits de nos recherches, en respectant pleinement les travaux d'autrui, quel que soit cet autrui.
L'aspirant montre qu'il évolue par sa créativité.
On évalue l'arbre à ses fruits.
Portons donc des fruits, car tel est notre destin.
Et revenons à la Grande Invocation.
L'Humanité est faite de la substance même de la Mère du Monde à partir de laquelle la Terre
entière doit et peut se transformer.
Toute cette substance, composée de milliards de cellules humaines est invitée par le Fils
parachevé, à demander, en justice et en vérité, que la Volonté du Père, faite de Lumière,
d'Amour et de Pouvoir (puissance) "restaure le Plan sur la Terre".
Chaque strophe de la Grande Invocation élève la juste demande à un aspect de la Volonté du
Très-Haut.
C'est un Appel sonore sacré, vertical, unissant le bas au plus Haut et engendrant
immédiatement la Réponse du Très Haut vers le bas.
Ceux qui ont le sens du sacré, ceux qui ont un coeur qui résonne, ceux qui sont une âme
vibrante au diapason du Christ, savent que la Grande Invocation procède de l'Eternel pour
aider le transitoire à se transfigurer dans le vivant.
Aujourd'hui est le Jour-clé, le Jour-porte, le Jour-sommet.
Les trois fêtes spirituelles culminent aujourd'hui ; le Christ rassemble en son coeur tous les
appels ardents des hommes pour les unir en une seule et puissante demande.
Cette Grande Invocation, maintes et maintes fois répétée, avec ardeur, va être énoncée une
fois de plus avec maîtrise et majesté, par Son Auteur et toute la Hiérarchie à l'unisson, et par
nous, avec Lui et en Lui, si nous le voulons.
La réponse alors, dans l'instant de l'appel, afflue.

"Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu,
Que la lumière afflue dans la pensée des hommes,
Que la Lumière descende sur la Terre."
Pour des milliards d'hommes aveugles et s'entrechoquant dans l'obscurité de la peur, nous
demandons la lumière, afin que leur intelligence s'allume aux lois de la Justice et de la Vérité.

"Du point d 'Amour dans le Coeur de Dieu,
Que l'Amour afflue dans le coeur des hommes,
Puisse le Christ revenir sur Terre.''
Le Christ a toujours été présent sur la Terre. Mais des milliards d'hommes encore l'ignorent.
Ceux qui déjà, savent que Christ est là, demandent qu 'Il puisse naître dans les coeurs encore
fermés , afin que l'humanité entière voie le Christ et vive en Sa Présence.

"Du centre où la Volonté de Dieu est connue,
Que le Dessein guide le faible vouloir des hommes
Le Dessein que les Maîtres connaissent et servent."
Pour des milliards d'hommes à la volonté hésitante, nous demandons que Ceux qui savent
guident et inspirent l'humanité sur le chemin du juste accomplissement.

"Du centre que nous appelons la race des hommes,
Que le Plan d'Amour et de Lumière s'épanouisse,
Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal,
Que Lumière, Amour, et Puissance restaurent le Plan sur la Terre.''
De la race des hommes tout entière, de cette Humanité –Mère du monde, de cette substance
vivante, vase récepteur de la Volonté du Très Haut, que le Plan de reconstruction, conçu dans
la Lumière, avec Amour et Sagesse devienne enfin effectif en tous lieux, par les mains des
Ouvriers du Temple de la Terre.
Que les dalles de lumière et d'amour soient posées, les colonnes de Sagesse élevées, par les
deux Gémeaux terrestres : Christ et Humanité,
Et que la toiture du Pouvoir soit ajustée.
Qu'il en soit ainsi, en nous, autour de nous et dans le monde entier !
Alors ne demeurera sur la Terre que le Bien, le Beau, le Vrai.
Alors seulement la Grande Invocation pourra se taire pour laisser la place à la Symphonie qui
jaillit spontanément de la substance ordonnée et vivante de l'oeuvre achevée.

***
"Je reconnais mon autre moi et, dans l'effacement de ce moi Je crois et luis."

Source: Salvin "Approche mentale de la hiérarchie spirituelle" 


Pleine Lune du Cancer - Méditation.



"Je bâtis une maison illuminée et je l'habite."

Ainsi parle le "Bateleur de Dieu" (Allusion à l'arcane 1 du tarot qu'il convient de considérer dans sa plus haute signification,le Mage blanc, le Constructeur, l'Ange Solaire, l'Ame, l'Initié de tous les degrés en nous.
Alors qu'il utilise les pouvoirs et la qualité des énergies du Cancer, le Constructeur reste pleinement conscient que la vie de toutes les constellations, que le feu vivant de l'espace
entier sont toujours à sa disposition.

Rien n'est séparé de rien. Tout est toujours là.

Mais, en ce cycle de précipitation dans le monde manifesté, les énergies convergent, se

concentrent, par le Soleil, à travers la porte du Cancer.

Chacun de nous est "Bateleur", chacun de nous est constructeur.

En chacun de nous l'Espace tout entier marque le sceau des étoiles.

Il suffit de vouloir se donner à l'oeuvre, et l'art et le pouvoir de bâtir sont donnés.

Il y a des critères et il y a des Lois.

Nul ne peut construire s'il ne connaît les Lois.

Il y a dans le monde beaucoup de confusion par rapport aux critères et aux lois universelles.

Beaucoup de "négateurs'' et de "noirs chuchoteurs,'' ainsi que les appelle le Maître Morya.

Mais nous disons :"Ce n'est pas parce qu'un aveugle ne voit pas la lumière que la lumière n'existe pas !

Ce n'est pas parce que des négateurs de la Loi et de l'Ordre nient la Loi et l'Ordre que la Loi et l'Ordre n'existent pas ! "

Et, ce qui nous donne la pleine connaissance de la Loi et de l'Ordre cosmiques, avec le pouvoir de bâtir en conformité avec le Dessein, c'est, nous l'avons dit, le Don complet, sans réserve, de soi, à l’OEuvre.

Pour que le Mage Blanc bâtisse la demeure de l'esprit dans la substance lumineuse vivante de l'éther cosmique et humain, il doit passer, Maître fulgurant, par le monde des eaux, nous dit le Cancer.

Neptune en est le gardien sacré.

Et qu'est-ce que cela veut dire ?

Cela veut dire que ne peut être Maître Constructeur que celui qui est devenu maître des eaux,de ce monde astral, dont on se récrie beaucoup, devant lequel on se voile la face et que l'on connaît si mal.

On ne peut maîtriser les eaux en les regardant peureusement de l'extérieur ou en montant des barrages illusoires qui se brisent tôt ou tard, en causant des ravages.

On ne peut maîtriser les eaux avec le nez pincé et la lèvre tombante sous le poids du mépris.
Et l'on ne peut court-circuiter aucun processus initiatique.

On ne peut passer directement de la terre au feu, de l'éthérique –physique au mental, sans passer par l'eau.

Celui qui veut maîtriser l'eau pour que Neptune lui ouvre le seuil initiatique et l'autorise ensuite à atteindre la montagne élevée du Capricorne, sur "l'autre rive'', doit plonger dans l'eau, sans crainte, yeux ouverts.

Oui, parce qu'il s'agit de nager dans l'eau, de se diriger, et non de se laisser emporter par les tourbillons.

Il s'agit de con-naître l'eau et de re-naître dans l'eau.

On maîtrise le plan astral en le traversant les yeux ouverts et le coeur ancré dans la Hiérarchie.

Neptune enseigne comment relier la Source de l'Amour Cosmique au coeur humain par lequel doit couler l'eau, vers l'extérieur. L'Amour-vie qui est l'essence de tout ce qui respire dans l'univers, touche terre par le moyen de l'eau, du sentiment, du corps affectif de l'homme dont les forces se répandent vers l'extérieur dans l'élan et le don.

La terre,sans eau, est un désert.

La Lune, sans Neptune, dessèche et vampirise.

Sans eau, l'homme meurt.

Regardons les êtres dont le corps affectif est inhibé, réprimé, à sec : ils détruisent et abîment tout ce qu'ils touchent. En leur présence, les plantes meurent ; les gens se figent, tombent malades.

Si tu veux devenir bâtisseur, homme, apprends à utiliser l'eau !

Nous pouvons ici introduire une parole de l'Ange dans Dialogues avec l'Ange, p. 52, tant il est
vrai que tout geste du comportement humain est significatif de l'état du coeur :

L'Ange demande :

"As-tu déjà vu un petit oiseau quand il commence à voler ? Il déploie d'abord ses ailes. C'est ce que tu oublies.

- Qu'est-ce que cela signifie ?
- L'aile est l'intermédiaire entre la matière et l'air. Tu es un être humain.
Ton bras est ton aile.
Sache d'abord embrasser, alors tu pourras voler. Pas autrement.
( L'Ange fait un geste pour demander de l'eau.)
C'est Lui que j'admire aussi dans l'eau. "
Le Maître d'oeuvre inclut en lui tous les éléments par le pouvoir intégrant de l'Amour.
Et ses gestes le révèlent.
L'ordre et la Loi cosmiques sont d'abord Amour. Premier ordre, première Loi.
Qui coulent de la Source Centrale de notre système solaire et parlent de "prendre en soi ".

Je prends la Terre, en Moi ;
l'eau, en Moi ;
l'air, en Moi ;
le feu, en Moi.
Parce que je suis terre, eau, air, feu.
Alors seulement je vais pouvoir bâtir la demeure illuminée qui est faite de tout cela.

Parce que "Je suis le Dessein même" et que je procède de la Source, Je Me projette depuis les plus hautes vibrations jusqu'aux plus denses, en traversant tous les degrés vibratoires de la substance-mère.
Parce que je relie le plus Haut au plus bas dans un acte d 'Amour complet, total, parfait.qui est Bonté et ses Lois qui sont Vérité.

Il a été dit, par le Maître des Maîtres que : "Même les aveugles verront et, même les sourds entendront. "
Nous sommes au temps où aveugles et sourds cognent au coeur du monde dans un vacarme


Mais nous sommes au temps où il n'y a jamais eu autant de candidats pour le seuil de Neptune et du Baptême initiatique.
Neptune qui veut ouvrir les coeurs.
Laisse percer ton coeur au souffle de Neptune.
Que son eau te traverse vers le monde des hommes pour étancher la terre.
Que ta narine s'enfle au rythme de la Vie qui se donne en un souffle.
Donne, donne ton eau, et ton souffle, et ton feu, et, sur terre,
Tu seras bâtisseur.
* * *
"Je bâtis une maison illuminée et je l'habite."

Source: Salvin "Approche mentale de la hiérarchie spirituelle" 

La prière magique

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, vous devez vous asseoir tranquillement pour introduire en vous la paix, vous mettre en harmonie avec...